LOGEMENT POUR TOUS SUR CADAUJAC: NOUVEL ENSEMBLE RÉSIDENTIEL DE GRANDE QUALITE LIVRE PAR CLAIRSIENNE

Communiqué de presse 30 juin 2017

Cadaujac Hameau de Poquet la résidence Aristée (1)

Des sérigraphies du bocage humide de Cadaujac classé Natura 2000, hautes de 7,5 mètres : c’est par cette métaphore poétique et délicate des lieux que la résidence Aristée se signale dans le paysage. Au-delà de la volonté de signifier une approche respectueuse du site, cette  réalisation apporte des réponses concrètes aux besoins du territoire en locatif social. C’est aussi le premier logement conventionné adapté aux personnes à mobilité réduite qui est livré sur la commune.

Un habitat de grande qualité qui ménage le territoire
Les 17 maisons de ville et appartements sont répartis en 5 bâtiments de part et d’autre de la nouvelle voie. Rez-de-chaussée et R+1 alternent afin d’organiser une densité mesurée à mi-chemin entre rural et urbain.
Sur un plan strictement formel, il s’agit d’habitat « intermédiaire » au sens où l’entendent les urbanistes et les architectes, c’est-à-dire  d’une forme hybride assemblant qualités de l’individuel (échelle, accès indépendant, jardin privé) et du collectif (mitoyenneté, superposition…). Intérêt : une urbanisation modérée et porteuse d’aménité.
Qui plus est, le gabarit général, les toitures de tuile et les teintes claires des enduits sont en cohérence avec le paysage urbain alentour.  Et les jardins privatifs, déjà engazonnés, sont plutôt de surface généreuse ; des haies végétales sont plantées à l’arrière des clôtures et entre les maisons. Enfin, les constructions sont aux dernières normes avec notamment des pompes à chaleur pour assurer le fonctionnement du chauffage individuel et de l’eau chaude sanitaire.  L’architecture est signée de l’atelier Rossi & Cazenave.

Une première à Cadaujac pour les personnes à mobilité réduite: livraison d’un logement conventionné adapté
Clairsienne et la Municipalité se sont accordées pour intégrer une habitation adaptée, compte tenu d’une offre largement insuffisante. Les adaptations techniques sont le fruit d’un travail de partenariat de l’esquisse du projet jusqu’à l’entrée dans les lieux du locataire, en relation avec le Pôle Ressources Logement Adapté du GIHP-Aquitaine (Groupement pour l’Insertion des personnes Handicapées Physiques). Cette action participe de la reconnaissance des personnes en situation d’handicap lié ou non à l’âge,  démarche développée par Clairsienne depuis plusieurs années sur son patrimoine et qui sera encore approfondie prochainement afin de répondre à des demandes en nombre croissant.

Loyers et typologie appropriés
Les besoins locaux liés à la décohabitation et les migrations résidentielles de la métropole génèrent une demande conséquente  sur la commune (plus de 1000 ménages sur les 12 derniers mois en expriment le souhait) et sur la communauté de communes de Montesquieu (plus de 2000 ménages), d’autant que 65 % de la population française est éligible au locatif social.
Les loyers proposés sont très abordables : en moyenne, hors charges et avant AP.L, le  loyer d’un T2 de 47,5 m2 est de 270 € en PLAI à 307 en PLUS; celui d’un T3 de 68,5 m² de 373 € en PLAI et de 426 € en PLUS. Les loyers des parkings sont respectivement de l’ordre de 11,75 € et 23,50 €.
30 % des locataires habitaient déjà la commune, 58 %  la Communauté de communes de Montesquieu et 30 % Bordeaux Métropole ; 47% ont  moins de 35 ans ; et près de la moitié sont des ménages d’une seule personne.

Mobilisation des acteurs : Clairsienne investit 2 M€. Des concours d’Action Logement (prêt de 40 K€ et subventions de 24 K€),  du Conseil Départemental de la Gironde (66 K€) et de l’Etat équilibrent le financement, outre des fonds propres (128 K€ non récupérables) et la maîtrise économique de l’Entreprise Sociale pour l’Habitat.

Partenaire des priorités habitat
Clairsienne accompagne le développement économique et l’emploi par le logement. A son actif sur la Communauté de communes de Montesquieu, 143 habitations dont un 1er ensemble immobilier mixte à Ayguemorte mise en service en 2011, 22 premières maisons à Cadaujac en 2012, une maison relais en 2013 sur le site du couvent des sœurs dominicaines de Saint-Morillon, enfin des terrains à bâtir à Beautiran et Léognan.

Télécharger le communiqué de presse : CP-Cadaujac-Résidence Aristée-Inauguration-30 juin 2017

Cadaujac Hameau de Poquet la résidence Aristée (2)